SmileMeyer

 

 

 
 

 

 

 



  1. En France, les coûts directs liés aux soins dentaires se sont élevés à 11,3 Milliards € en 2017, dont 5,2 Milliards € uniquement pour les soins prothétiques. Selon l'association Agir pour la Santé Dentaire (ASD), les coûts indirects (perte de productivité associée aux arrêts de travail, temps passé à se soigner etc...) ont été estimés à 56,5% des coûts directs selon une méthode de calcul proposer par l'Organisation Mondiale de la Santé pour évaluer ces coûts, soit 6,3 Milliards € de coûts indirects pour les consommateurs français en 2017. Dans l'Union européenne, les maladies dentaires représentent 5% des dépenses de santé publique. Les coûts de traitement curatif traditionnel ont augmenté de 54 Milliards € en 2000 à 79 Milliards € en 2012 et devraient augmenter jusqu'à 93 Milliards € en 2020. Les dépenses de traitement sont supérieures à celui d'autres maladies, dont le cancer, les maladies cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et la démence. Source : OralHealthPlatform. Aux États-Unis, une estimation montre qu'entre 1997 et 2008, les dépenses associés au biofilm dentaire (plaque dentaire) se sont élevées à 81 billions de dollars, soit plus que les sommes dédiées aux pathologies les plus coûteuses : cardiologie (78 billions), traumatologie (68 billions), cancer (58 billions). De quoi prendre la mesure du sujet ... Source : ADF INFOS n°35
  2. Les principales maladies causées ou aggravées par une mauvaise hygiène dentaire sont : caries dentaires, maladies parodontales, diabète, maladies cardio-vasculaires, maladies respiratoires, cancers ... liste non exhaustive. Des chercheurs de l’Université de Pennsylvanie ont examiné les données de demandes d’assurance de près de 340.000 personnes qui avaient été diagnostiqués avec une parodontite. Ils ont constaté que le traitement de la maladie parodontale a été associé à des diminutions statistiquement significatives des coûts médicaux annuels de 40,2% ($ 2.840) pour les patients diabétiques, 40,9% ($ 5.681) pour les patients atteints d’AVC, de 10,7% ($ 1.090) pour les patients atteints de coronarite, et 73,7% ($ 2.433) pour les patientes enceintes. Source : " Le traitement parodontal pourrait réduire de 5000 dollars les frais des patients ".
  3. " Santé bucco-dentaire et état général sont étroitement liés et ils doivent être considérés de manière holistique ".
  4. Association POINT DENTAIRE.
  5. Selon un rapport de l'Inspection Générale des Affaires Sociales (IGAS) L’opportunité et les modalités d’inscription des assistantes dentaires dans le Code de la santé publique " : " le retard français en matière de prévention et d'hygiène bucco-dentaire reste flagrant malgré les actions menées par l'assurance maladie et les chirurgiens-dentistes ", ce que confirme le dernier rapport de la Cour des comptes sur les soins dentaires en France : " la politique de prévention dentaire menée à ce jour assure une prévention effective uniquement pour les moins de 18 ans et les femmes enceintes et laisse de côté près de 80% de la population " (page 275). Pour info : l'Etat dépense chaque année 68 Millions € dans sa politique de prévention dentaire (source COG ETAT/CNAM 2018 - 2022 page 203), ce qui est très peu face aux 11 Milliards € que les Français dépensent chaque année en soins dentaires.
  6. Plus d'infos sur cette réforme à la page PRESENTATION
  7. Source Améliorer l'accès aux soins " Reste à charge zéro ".
  8. Le marché de la prévention dentaire primaire, un marché confidentiel peu connu des consommateurs car fonctionnant en BtoBtoC, est la première porte d'entrée du grand public dans le CONTINUUM DES SOINS BUCCO-DENTAIRES, ou dit autrement, le 1er contact des consommateurs avec le secteur dentaire. Ce marché a pour particularité de ne pas faire partie du monopole des dentistes, à la différence du marché de la prévention intégrée aux soins (prévention secondaire : dépister une carie dentaire ou une maladie parodontale le plus tôt possible pour la soigner ;  prévention tertiaire : éviter qu'une carie dentaire ou une maladie parodontale dépistée ne s'aggrave en la soignant avec des techniques chirurgicales), qui est dans le périmètre de ce monopole (Voir les différents marchés de prévention dentaire selon le classement ICCMS™).
  9. Les principes de la commande publique sont les principes fondamentaux opposables à tout marché, quelle que soit sa nature ou quel que soit son montant. Ces principes permettent d'assurer l'efficacité de la commande publique et la bonne utilisation des deniers publics. Ils sont au nombre de 3 : la liberté d'accès à la commande publique, l'égalité de traitement des candidats et la transparence des procédures. Pour plus d'infos : En passant un marché public, quel risque pénal ?
  10. Un rapport de l'IGAS " Evaluation des pratiques et de l'exercice de la profession de chirurgien dentiste " explique, page 34 et suivantes, comment la profession occupe le terrain de la prévention par le biais d'une association professionnelle dont l'un de ses présidents fut membre du cabinet du ministre de la santé de 2005 à 2007. Ce mélange des genres pose bien évidemment un sérieux problème de conflit d'intérêts au détriment des Français mais également des assureurs puisqu'on ne peut être à la fois celui qui conseille (influence) une stratégie de prévention dentaire et celui qui gagne de l'argent lorsque cette stratégie est mauvaise. D'ailleurs, un passage de ce rapport (page 48) est particulièrement intéressant pour ceux qui savent réfléchir : " En ce qui concerne les pouvoirs publics, leur faible intérêt pour la prévention en matière bucco-dentaire, et leur carence en ce domaine, est symbolisé par l’existence d’un seul plan de santé bucco-dentaire (2006-09) dont la mise en œuvre ne date que de 2007 et qui n’a pas été évalué. L’histoire de l’élaboration de ce plan unique est instructive quant à l’intervention de la profession pour éviter toute mesure venant de l’Etat et s’en protéger. ".
  11. La société SMILEMEYER INSURANCE, immatriculée auprès de l’ORIAS www.orias.fr sous le numéro 15 004 925, a été créée pour pouvoir assurer l'autonomie et l'indépendance financière de SMILEMEYER. Cette société de courtage est 100% INDÉPENDANTE et agit UNIQUEMENT dans l'intérêt de ses clients en commercialisant toutes sortes de produits d'assurance Santé : 1er euro, complémentaire, sur-complémentaire, Prévoyance : Emprunteur, Maladies graves et redoutées, Coups Durs Santé, Garantie Accidents de la Vie, Dépendance, Cancer ..., IARDT : Automobile, Moto, Habitation ... (liste non exhaustive).
  12. L’assurance est un secteur très spécifique par rapport aux autres secteurs d'activité dans la mesure où son cycle de production est inversé. Dans la plupart des activités commerciales, le prix de revient d'un produit est connu avant sa vente, alors que dans le secteur de l'assurance, le prix de revient d'un produit est connu après sa vente. La performance économique d’un assureur est donc étroitement liée à la réduction des risques qu'il assure puisqu’elle dépend du montant des factures dont il devra s’acquitter rapporté aux primes d'assurance qu’il aura perçues.